Tunis Fashion Week Baby



Transports en communs, machins, marche à pieds, bidules, tapis roulants, rayon x, pas trop de dentifrice, fouille corporelle, chaussettes trouées, bébé assis à côté, plateau repas immangeable (mais terminé malgré tout), attente, lecture, attente, bagages, tapis roulant, fouille des bagages, attente des taxis, soleil, hôtel, palmiers, premiers défilés, attente, soif, taxis, hotel, after shows, boites de nuit, petite nuit de sommeil, réveil, gueule de bois, soif, faim…

Les tunisiens ne sont pas les rois de la rapidité mais font patienter avec le sourire, toujours aimables même si parfois complètement à côté de la plaque. Les notions de code de la route sont comme dans les tous les pays qui bordent la Méditerranée, aléatoires, mais ça passe, limite mais ça passe. Du coup, on se dit qu’on y vivrait bien en Tunisie. Il a beau faire une chaleur écrasante sous un soleil de plomb, l’air marin caresse nos aisselles moites pour nous rafraichir. Mais oui, la Fashion Week ! Au théâtre de Carthage, quelque chose comme cinquante défilés, non plus, enfin peut-être moins ou un truc dans le genre en tout cas… Il y a beaucoup de couleurs et de strass, des sosies de Kim K. et des essais peu concluant de chirurgie esthétiques au premier rang et sur le podium. Le coeur donne des signes notables de vie au passage de Braim Klei (@thebraimklei) qui s’inspire (suffisamment rare en Tunisie pour le signaler) de Rick Owens, Anne Demeulemeester et Yohji Yamamoto, une belle collection, simple et épurée, techniquement aboutie. Un créateur que l’on souhaiterait voir bientôt en Europe. Narciso (@seyfdean), un autre designer nous donne à voir une collection haute en couleurs et en accessoires totalement barrés.
Le truc d’aller en plein milieu du désert, à Tozeur m’a fait marrer mais bon sang de bois ce que c’est loin, surtout en bus et malgré les excès de vitesse constants (j’ai déjà dit que le code de la route est un truc en option en Tunisie ?). Nan sérieux, la retraite dans le désert c’est quelque chose même si en guise de retraite on a du foncer partout pour rattraper un colossale retard pris au départ de Tunis mais il n’en reste pas moins que c’est vachement beau le Nevada, euh… La Tunisie !

Bons baisers de la plage d’où j’écris ces quelques lignes qui me serviront d’épitaphes : “tu m’remets la même !?”

All photos : Hervé Coutin assisted by Cyrine Dufaux


 
Model Cyrine Dufaux - Clothes Braim Kleï - Hair and Make up Mosta - shooting organisé dans la région de Tozeur-Nefta, avec le soutien de l’Office National du Tourisme Tunisien et la Fashion Week Tunis 2019


 
Model Shaymala Younisoua - Clothes Yrregular by Feryel Ben Mlouka - Hair and Make up Mosta - shooting organisé dans la région de Tozeur-Nefta, avec le soutien de l’Office National du Tourisme Tunisien et la Fashion Week Tunis 2019
 
 

Bad to the Bone – Tunis Fashion Week

Photo : Herve Coutin

Login

Lost your password?

Panier

Your cart is currently empty.