Tout est Naufrage



Texte : Andrès Komatsu
Les photographies ici présentes proviennent de diapositives numérisées, collectées auprès de particuliers.
Celles-ci par exemple appartenaient à l'arrière-grand-parent (côté paternel) d'un particulier vivant dans le 17e, près de l'église Saint Ferdinand des Ternes.
Les paysages semblent avoir été photographiés entre 1968 et 1969 (si l'on se réfère aux annotations sur les cadres).

Tout est nauvrage
désastre
écroulement.

Tu crois à la réalité du monde et du "moi" et des choses douces
ou pénibles à ce "moi".

La fatigue
dicte les mots
manœuvre ta barque avec prudence
fait parler l'inconscience de la brute
ne fléchis pas,
capitule.

Écrire vite, au plus vite
possiblement,
dans ces trois béatitudes
l'oublie, la torpeur, l'obscurité (1)
l'énergie, la passion, agir (2)
la paix exempte de passion, le repos au-delà de la joie et de la douleur, du désir quel qu'il soit (3).

Un prophète
un volcan
bouillonnant
coléreux, offensant.

Penser à plus tard.
D'abord Dora, puis Masha
un peu plus tôt Robert,Toni, Diego, Guy, Valery, Sean,
et Julietta.
Il y aura
David, Olga, Morgane, Liza, Erwan, Hugo, Louise, Adrien, Samy, Jai, Patricio, Herman, Alice,
Kamisa, Talita, Silvia, Karina, Thomas, moi.
Ce sera avant ou après, personne ne nous l'enlèvera
rapide ou lente, je ne sais pas.
La sélection se fera.
Je te vois sourire
un brin ironique.

Personne.
pour aller où ?
où ?

Quelque part
ailleurs
nul-part.

On y voit des plantations se fortifier, prendre de l'ampleur
la 62688
la fulgurance, nous fait nous éloigner plus vite.

J'ai découché 7 nuit(s).
Ce sera comme ça pour nous aussi.
 
 
 
 
 

Bad to the Bone – Tout est Naufrage – Texte Andrès Komatsu

Bad to the Bone has been founded and is published by Hervé Coutin

Login

Lost your password?

Panier

Your cart is currently empty.