DANSES



Texte par Arnaud Idelon

Tu discernes des silhouettes exsangues, maintenues à flot par quelques alchimies, dans un mouvement flouté de gestuelles minimales. La techno, dure, froide, syncopée, sur un rythme semi-lent, légèrement supérieur à 110 BPM, se démarque par des basses profondes et violentes, elles viennent chercher les danseurs au ventre, les aspirent dans des loops savantes, les tractent dans l'ascension, toute de chicanes et de lacets, pour les mener à un hypothétique sommet, récompensant les corps de l’attente.

C’est, dans la stupeur intranquille du garage, sous l’ombre totale criblée de rouge, des suites de confidences alanguies, de corps croisés - jambes sur hanches, dos sur bustes en une étrange sculpture humaine d’acrogym collapsée - de questions sans réponses, de coups d’oeils et de mimiques, de phrases commencées, en suspens, et ce n’est pas grave, d’une osmose sculptée dans l’empathie et l’abandon et, en arrière-plan, dans les mirages des chaloupes, dans la danse lente des sysyphes foncedés et la fureur des enfants en chamaille, dans le craquement des hauts-parleurs et les extases de chimie, les contours vagues mais vibrants d’une paix.















 
 
 
 

Bad to the Bone – Danses – Arnaud Idelon

Bad to the Bone has been founded and is published by Hervé Coutin

Login

Lost your password?

Panier

Your cart is currently empty.